S'INFORMER Toute l'actu high-tech

les dossiers de rédaction

Nokia Belle livré d'origine sur le Nokia 700
Nokia Belle livré d'origine sur le Nokia 700
Le Wireless Touchpad de Logitech en test !
Le Wireless Touchpad de Logitech en test !

Windows 8 : Microsoft détaille enfin Windows on ARM (WOA)

Le blog Building Windows 8 a déjà tout révélé des tenants et aboutissants du futur Windows, enfin presque. Cette nuit, Steven Sinofsky himself a finalement levé le voile sur quelques unes des dernières inconnues, et non des moindres : celles entourant Windows 8 pour plateforme ARM.

Microsoft a annoncé le portage de Windows 8 sur ARM au CES 2011, il y a déjà plus d'un an, mais d'innombrables questions restaient jusqu'à présent sans réponse.
La même expérience sur ARM que sur x86
Pour commencer « Windows on ARM », c'est son nom, ou « WOA », offrira d'origine la même expérience utilisateur que Windows 8 pour l'architecture x86. L'écran démarrer (Start Screen), les applications Metro, la version Metro d'Internet Explorer 10 et les périphériques courants fonctionneront comme prévu à l'identique.
Mais première grande annonce, alors qu'on craignait qu'il se cantonne à l'environnement Metro, Windows on ARM inclura le bureau, l'explorateur de fichiers, la version bureau d'Internet Explorer 10, et même les versions bureau de Word, Excel, PowerPoint et OneNote issues de la future suite Office 15, dont l'ergonomie a été adaptée au tactile.
Microsoft promet une « expérience sans compromis » par rapport à un ordinateur conventionnel, en incluant pour ce faire « la plupart » des fonctionnalités de la version x86. Les différentes éditions du futur Windows n'ont pas encore été arrêtées mais les fonctionnalités de WOA seront « ajustées » pour le rendre compétitif… et vraisemblablement pour créer artificiellement une segmentation.
Pour autant, le Windows Store et Windows Update seront les deux piliers de WOA, puisqu'ils seront les seules sources d'applications ou de pilotes de périphériques. Or on sait depuis peu que la boutique d'applications ne prendra pleinement en charge que les applications Metro, la portée du bureau devrait donc être fort limitée. La firme de Redmond assure malgré tout que la mise à disposition du bureau n'entraine aucune contrepartie en matière de sécurité, de performances ou d'autonomie. Elle aurait donc eu tord d'en priver WOA !
Quid des applications ?
Comme prévu, les applications Metro du Windows Store fonctionneront indifféremment sur Windows on ARM et sur Windows 8 pour x86.
Pour ce faire, elles ont principalement recours à la nouvelle interface de programmation (API) Windows Runtime (WinRT), portée sur ARM comme sur x86. Les applications Metro pourront malgré tout inclure du code natif (en C/C++), mais elles ne pourront rejoindre le Windows Store que si elles sont compilées pour les deux architectures.

Aucune émulation ne sera effectivement autorisée, ni dans un sens ni dans l'autre. En d'autres termes, les applications bureau existantes pour Windows ne pourront pas fonctionner sur Windows on ARM, alors que la plupart des applications Metro fonctionneront d'office.
Défi sur le plan des composants et des périphériques
Contrairement aux appareils ARM existants, dont les firmwares sont spécifiques à chaque modèle (chaque smartphone dispose de son implémentation d'Android), les futurs ordinateurs ou tablettes WOA devront exécuter un binaire unifié.
Microsoft a donc établi des chassis specifications, comme il l'a fait avec Windows Phone 7, pour cadrer un minimum (un maximum ?) la marge de manœuvre des fabricants d'ordinateurs.
Il a également conçu de nouvelles spécifications pour certaines catégories de périphériques, comme on l'a déjà vu avec les modems 3G et les capteurs, pour généraliser le recours aux pilotes génériques. Il en a d'ailleurs adapté certains aux spécificités matérielles des plateformes ARM, en apportant par exemple la prise en charge du protocole d'interface homme machine sur un bus I²C ou UART (et non plus seulement USB), d'un contrôleur Wi-Fi via une interface SD I/O ou d'un support de stockage via eMMC (et non plus seulement Serial ATA).
La majorité des périphériques courants, telle que les imprimantes, les supports de stockage ou les antennes GPS seront ainsi pris en charge d'origine.
Les fabricants de SoC ARM devront en revanche développer leurs propres pilotes DirectX pour leurs GPU, car le pilote logiciel qu'a conçu Microsoft sera réservé à l'installation du système d'exploitation et… au nouvel écran bleu.
La date est encore inconnue, mais les premières machines Windows on ARM verront le jour en même temps que les premiers ordinateurs x86 livrés sous Windows 8. Celles-ci reposeront sur des plateformes de Nvidia, Qualcomm et Texas Instruments, avec qui l'éditeur a collaboré, mais pas de Samsung, du moins pas dans un premier temps. On sait en revanche que Windows on ARM ne sera pas vendu séparément, et que le seul moyen de l'obtenir officiellement sera d'acheter une nouvelle machine.

Windows 8 : le nouveau gestionnaire des tâches minimaliste ou enrichi.
Windows 8 : le nouveau gestionnaire des tâches minimaliste ou enrichi.
Windows 8 : le Secure Boot gênera-t-il le monde Linux ?
Windows 8 : le Secure Boot gênera-t-il le monde Linux ?